Contact

080 215185

©2019 by ASBL AMIGO NEGRO JOSE.

Le projet

La Bolivie est un pays économiquement très pauvre et, paradoxalement, très riche par ses ressources naturelles. Les changements constants, la corruption du milieu politique et administratif. Nous espérons que le nouveau Président Evo Morales qui se préoccupe de son peuple, fera changer les choses dans les années qui viennent si on le laisse faire.

Face à cette situation, le projet Padre J.M. THOMAS lutte et s'efforce d'apporter la solidarité et l'amour parmi les enfants frappés de pauvreté et de désorganisation sociale.

 

Objectifs de la Maison d'enfants du Padre THOMAS

Donner aux enfants âgés de quelques mois à 18 ans, en situation de haut risque un espace social, juridique et pédagogique qui les protège avec tendresse et les conduise à un meilleur développement.Collaborer avec les parents qui traversent des situations de crise intense : occuper, nourrir, loger les petits abandonnés par des parents obligés de s'absenter pour raison de travail, de santé ou autre.

- Héberger et scolariser ces enfants , leur permettre de vivre selon un concept familial normal et sécurisant.

- Héberger des enfants des rues, des orphelins, des enfants de prositutées ; leur état de pauvreté et d'abandon les rend vulnérables et sans défense.

- Héberger des enfants handicapés venant de la campagne pour se faire soigner à l'Institut Ghislain DUBE qui ne peut les loger

- Garderie de jour pour les enfants des personnes sans ressources aucunes.

- Réintégrer dans leur propre famille ceux qui peuvent l'être sans danger pour leur bon développement.

Infrastructure

Grâce au volontarisme de l'équipe belge, la pharmacie et l'infirmerie ont pu être transférées dans le nouveau bâtiment qui comporte également : une cuisine, un réfectoire, plusieurs salles de jeux et d'éducation, dépôt et laverie, chambre pour les responsables, dortoirs pour les enfants, bureau d'administration, sanitaires.

 

Gestion et personnel

Depuis novembre 2000, la responsabilité de l'éducation des enfants, de la gestion du Centre, du personnel rémunéré ou bénévole a été confiée à Silva, Soeur de la" Comunidad Maria Misionera entre los Pobres ".

Une nutricioniste qui s'occupe de tous les repas , de la maintenance et de l'entretien des locaux (temps complet);

Des éducateurs et éducatrices rémunérés à temps partiel et des bénévoles ;

Un contrat a été conclu avec un Médecin pour le suivi médical des enfants. En cas de nécessité, un juriste bénévole s'occupe de diverses formalités administratives.

Des éducatrices logent en permanence dans la maison et s'assurent de la sécurité.

 

Frais de personnel et frais de fonctionnement

Outre les salaires, il faut assumer les frais d'eau, d'électricité de téléphone, de nourriture et gaz, les frais de transports des enfants et du personnel, les frais d'entretien et de linge, l'entretien et les réparations de l'immeuble, les soins médicaux, les médicaments, etc.

Total mensuel : US $ 3.000

Soit en un an : US $ 36.000

 

Budget mobilier et divers

Ces frais ont été assumés depuis l'entrée en fonction de la Casa de Niños Padre J.M. THOMAS. Citons notamment les frais de raccordement téléphonique : 1800 US$ - les lits et literies : 1500 US$ - les rideaux, tentures : 200 US$ - un téléviseur : 200 US$ - équipement de cuisine : 800 US$ - tables, chaises, armoires : 500 US$ - Matériel pour l'administration (bureau, armoire, chaise, …) : 400 US$

Ces dépenses ont été étalées en 1998 et 1999 principalement. En 1999 et 2000 on a vu se terminer la construction du mur entourant la propriété de l'ASBL. Le coût total avoisine les 6.000 US$ .

Pour ce qui est de la pharmacie et de l'infirmerie, les meubles et le matériel médical ont été transférés de l'ancien dispensaire dans le nouveau bâtiment, ce qui permet l'économie à l'asbl d'une location de 70 US$ par mois. Le poste de soins est réservé pour l'instant aux enfants de la casa.

 

 

Aide locale

Le projet a pour priorité, la participation parentale dans la recherche d'une amélioration des réalités quotidiennes au sein de la famille. Cette prise de conscience doit déboucher sur des actions concrètes qui permettront le développement des enfants : lutte contre l'analphabétisation, fabrication d'artisanat, divers ateliers de musique et danses folfloriques ancestrales, apprentissage de l'informatique.

La collaboration des familles n'est pas possible sous forme financière, elle peut se faire sous forme de main d'oeuvre : peintures, réparations, entretien, garde d'enfants....

L'apport pour un an de fonctionnement normal : US$ 36.000. Apports ponctuels (bâtiments, travaux imprévus, etc.) : US$ 6.000

Total : 42.000 US$

Le nouveau bâtiment de l'année 2004-2005 coûtera 38.500 US$. Nous devons nous mobiliser pour réussir ce grand défi..

 


Objectives of the children's home of Padre THOMAS
To provide to the children, in situation of high risk and aged from a few months to 18 years old a space which protects them and offers them the tenderness of family life and leads them to better development through education.

To collaborate with parents going through difficult period, to occupy and nourish solitary children left by parents obliged to go away a long time for reasons of work, health or other problems.

To lodge and provide education to these children, to allow them to live according to the concepts of normal family life in a safe house.

To lodge children of the streets, orphans, children of prostitutes and those whose state of poverty and abandonment makes them vulnerable and without defense.

To lodge handicapped children coming from the countryside to be near  the Institute for severely disabled children.

Day Nursery for the children of needy parents.

To reinstate in their own family those children who are no longer in danger like those of the former prostitutes or the children of the streets.


Infrastructure

Thanks to the voluntarism of the Belgian team, the pharmacy and  the infirmary have been transferred in the new  children's house which also comprises: a kitchen, a refectory, several gaming rooms and education, a deposit and laundry, a room for the persons in charge, dormitories for the children, office of administration,  medical.

 

Management and personnel.
Since November 2000, the responsibilities of the education of the children, the management of the Center, the remunerated Bolivian people are directed by Sylivia, a Sister of  Comunidad Maria Misionera between los Pobres.

A nuticionist (full time) establishes a balanced food and cooks the dishes necessary for the good development of the children

The remunerated teachers  (full-time) and voluntary people frame the children continuously.

A contract was concluded with a Doctor for the medical follow-up of the children. In the event of need, a voluntary lawyer occupies himself of various administrative formalities.

Someones of the teachers are permanently at home and ensure themselves of security of the family life.

 

Personnel costs and operating expenses.

In the addition to the wages, it is necessary to assume the expenses of water, electricity, telephone, food and gas,  the transport charges of the children and of personnel. The maintenance costs and repairs of the children's home,  medical care, drugs etc... are paid by the association.


Monthly total: US $   3.000 
aleas          :US $   6.000 
Maybe in one year   : US $   36.000

 

Budget movable and various.

All this expenditure was assumed since the inauguration of the house of Niños Padre J.M. THOMAS. Let us quote in particular  the expenses of telephone connection: 1800 US$ - beds and bed linens: 1500 US$ - curtains, hangings: 200 US$ - a television set  : 200 US$ - equipment of kitchen: 1.800 US$ - tables, chairs cupboards  : 500 US$ - Material for the administration (office, cupboard, chair  ...): 400 US$

This expenditure was spread out in 1998 and 1999 mainly. in 1999 and 2000, work of completion of the house and the enclosing wall cost 6000 US$

 

As regards pharmacy and infirmary, the pieces of furniture and the medical material, they were transferred from the old dispensary in the new house. That permert to the asbl to make the saving in a rent of 70 USS per month. For the moment, the consulting-room is reserved to the children of the house.


Local economic re-entries.

The project has as a priority:  the parental participation in the search for an improvement of daily realities in the family. This awakening must lead to concrete actions which will allow the development of the children: fight against the analphabetisation, development of the industry of artisana, various workshops of music and folfloric dances, training of data processing...

The collaboration of de families is not possible in financial form, it can be done in the form of labour: paintings, repairs, maintenance, guard of children....

 

Total: 38.500 US$