top of page
  • Photo du rédacteurCaroline

Caroline à la Casa


En octobre et novembre derniers, j'ai pu profiter de six semaines supplémentaires à Oruro, en Bolivie. .... Depuis 2011, je l’appelle souvent "ma deuxième maison".

J’ai passé la majeure partie de mon temps à la Casa Amigo Negro José 😊 ....


Depuis août 2022, après plus de deux longues 'années corona', les enfants sont enfin à nouveau présents ...


Wow ... c'est super !


Le matin, l'éducatrice Mabel s'occupe des petits de 3 à 5 ans. L' après-midi, Elsa s'occupe du groupe des plus jeunes, âgés de 3 à 6 ans. Maritza pour les 7 à 9 ans et Melina pour les 10 à 14 ans .... Chaque jour, entre 70 et 75 enfants fréquentent le centre.


Mes matinées étaient consacrées à aider à la cuisine avec la cuisinière Sonia pour préparer le déjeuner : nettoyer les légumes, faire la vaisselle... mais aussi passer régulièrement voir Mabel dans sa classe et aider aux activités des enfants si nécessaire.

L'après-midi, la plupart des enfants en bas âge sont récupérés après le déjeuner, mais tous les enfants d'âge scolaire arrivent à la "casa".


Pendant le déjeuner (almuerzo ), j'essaie toujours de rejoindre un autre groupe d'enfants à table, pour aider si nécessaire ou simplement discuter avec eux et écouter leurs histoires.

Après le déjeuner, certains enfants du groupe le plus important aident à faire la vaisselle et à nettoyer la salle à manger ('comedor').


Chaque jour, tous les groupes d’enfants font leurs devoirs en classe. Si c’est nécessaire, ils reçoivent de l’aide.


Chaque semaine, il y a également des activités récurrentes. Don Cristobal vient avec les deux plus grands groupes chaque semaine pour faire du sport. Il y a aussi une classe d’informatique où les enfants passent des moments à la fois éducatifs et récréatifs.

De temps en temps, ils regardent aussi des films.



Bien entendu, assez rapidement, les enfants qui me connaissent déjà depuis des années m’ont demandé : « quand allons-nous faire des biscuits ' tia ' » ?


Avec les deux groupes d'enfants plus âgés, j'ai donc passé deux "après-midi biscuits" bien remplis, mais très agréables et savoureux en bonne compagnie. J'ai bien sûr eu besoin de l'aide de la cuisinière Sonia.


Sœur Silvia a également suggéré que je fasse une sortie avec chaque groupe séparément.


Dans le minibus de la casa j'ai emmené les petits à Chusakeri ... un endroit juste à l'extérieur de la ville d'Oruro, où il y a une petite oasis de paix à une altitude de presque 3800 mètres avec des arbres et des fleurs ... se promener et profiter ... un petit pique-nique avec des boissons et des fruits .




Avec le groupe de Melina, les plus âgés, nous nous sommes rendus en minibus au centre de la ville d'Oruro, d'où nous avons pris le téléphérique jusqu'à l'un des seuls endroits touristiques au sommet de la montagne d'Oruro . Pour beaucoup d'enfants, c'est toute une expérience !!! Beaucoup de rires, une glace, une boisson ... Nous avons organisé un jeu et nous sommes rentrés à la maison des enfants fatigués mais satisfaits.





Nous avons ensuite passé un après-midi avec le groupe de Maritza dans un "microbus" de location un peu plus grand (le groupe d'enfants étant trop grand pour le minibus du foyer).





Nous avons fait un tour de la ville d'Oruro pour leur montrer les endroits les plus importants de la ville. Beaucoup d'enfants ne connaissent que leur propre rue et leur propre quartier. Certains se sont donc régalés de ce qu'il y avait à voir dans leur ville.

En outre, je suis heureuse d'avoir pu, pendant mon séjour, offrir un nouveau four magnifique pour la maison des enfants. J’ai pu le faire en partie grâce à l'argent que j'ai récolté en vendant des biscuits en Belgique. J'ai également pu faire fabriquer par un menuisier local, de belles armoires pour la classe des plus jeunes enfants. Beaucoup de leurs jouets sont maintenant dans de belles boîtes au lieu de grands sacs en plastique.

Nous avons aussi profité de ma venue pour organiser quelques discussions de groupe avec Sœur Silvia. Nous ne partageons pas toujours les mêmes avis mais nous arrivons toujours à ce qu’il y a de mieux pour les enfants.




J'attends aussi le mois d'octobre 2023 avec impatience pour mon prochain voyage en Bolivie . Je dois subir une intervention chirurgicale au genou. J’espère que ma rééducation se passera comme prévu afin de pouvoir continuer à rendre visite à la grande famille d'enfants et d'amis de Casa Amigo Negro José pendant de nombreuses années encore ...






Comments


bottom of page